Le démarrage moteur

La dernière fois nous avons parlé de l’approche ILS. Mais avant de pouvoir voler il faut pouvoir démarrer les moteurs.

Pour ce tutoriel, nous arrivons dans l’avion pour le premier vol du jour et que celui-ci est complètement éteint. La première chose à faire sera donc d’allumer nos batteries (1) afin d’avoir du courant dans l’avion.

Malheureusement, la batterie ne fournit que du courant pour une durée limitée. Pour remédier à ce problème, nous pouvons utiliser l’APU (auxiliary power unit), une petite turbine située dans la queue de l’avion capable de générer de l’électricité et de l’air afin de gérer la température de la cabine tant que les moteurs ne tournent pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois le système de détection d’incendie testé, nous pouvons démarrer l’APU via l’interrupteur associé (2) que nous pouvons mettre sur la position start. Séquence de démarrage terminée, nous pouvons sélectionner les deux générateur de l’APU su ON (3). L’avion dispose maintenant son propre courant et n’est plus dépendant de la batterie.

Dès que la procédure d’avant vol est terminée et les passagers embarqués, nous allons recevoir l’autorisation de démarrage de la part de la tour de contrôle. Pour démarrer les moteurs, nous devons injecter de l’air dans les turbines afin d’entrainer les compresseurs et initier la rotation du moteur. Ensuite, on introduit notre carburant avec une étincelle afin de rendre le moteur autonome. Pour ce faire, nous allons procéder par étapes :

La première étape est de sélectionner nos pompes à carburant dans le fuel panel (4) sur ON.

Ensuite, nous allons diriger l’air de l’APU dans nos turbines afin d’initier la rotation des moteurs. Sur le pressurisation panel (5) il faut sélectionner les PACKs (pressurisation and air conditionning kit) OFF et APU Bleed (6) ON. Nous démarrerons d’abord le moteur de droite et ensuite celui de gauche. Pour lancer la rotation il faut sélectionner Engine start switch (7) sur GND (position sol).

Nous pouvons observer la rotation des moteurs sur le MFD (Multi Fonction Display), l’écran inférieur au centre du cockpit. Sur cet écran nous avons l’indication du N2 (8) (la vitesse de rotation en pourcentage du deuxième étage de compresseur). Une fois que celui-ci atteint 25% nous pouvons sélectionner le levier de démarrage du moteur (9), juste en dessous des manettes des gaz, sur IDDLE (position haute). Avec cette action nous injectons le carburant dans nos moteurs embrasant le kérosène en avec l’étincelle générée par les bougies.

Maintenant, il suffit de répéter la procédure pour le moteur de gauche. La prochaine étape sera de configurer notre avion en vue du décollage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de votre passage chez nous, n’hésitez pas à demander à votre instructeur de vous laisser essayer la procédure complète de démarrage moteurs.

Voici en vidéo toute la procédure:

Ce site internet utilise des cookies pour vous permettre d'avoir une meilleure expérience de navigation.